Jeweb.xyz
Performance WordPress

6 solutions pour améliorer la vitesse de son site WordPress

6 solutions pour améliorer la vitesse de son site WordPress

Améliorer la vitesse d’un site est un point très important. Alors, forcément, ce n’est peut-être pas aussi important pour nous que pour le géant amazon dont des millions d’euros de CA dépendent du moindre 0,001 sec de chargement en plus ou en moins. Mais il faut tout de même une vitesse de chargement la plus rapide possible.

Jeweb par exemple a connu cette année de très grosses lenteurs au niveau du temps de chargement. Ce qui rendait régulièrement le site complètement inaccessible pendant des heures. Il faut bien entendu à tout prix éviter d’en arriver là, c’est un peu le cas extrême, le pire qui peut arriver pour un site. Il faut donc prendre soin de la vitesse de chargement d’un site, penser à vérifier de temps en temps que tout se passe bien et apporter des optimisations quand c’est possible.

À noter également que la vitesse de chargement d’un site est un des nombreux critères de référencement naturel de Google.

Tester la vitesse d'un site avec GTMetrix

Avant de s’intéresser aux améliorations possible, on tester la vitesse de ses sites. Et obtenir ainsi des indications sur ce qui est améliorable, personnellement j’aime bien les quatre outils suivants qui sont gratuits :

  • Google Page Speed, qui donne une note l’optimisation de la vitesse sur mobile et sur ordinateur, et qui donne de nombreux conseils d’amélioration.
  • GT Metrix, en anglais, qui donne lui aussi de nombreuses indications.
  • Test My Site, de Google aussi, qui permet de tester la vitesse avec une connexion 4G. En plus de ça l’outil nous révèle certains conseils et chiffres intéressants au sujet d potentiel gain de chiffre d’affaires lié au temps de chargement.
  • Dareboost, qui fourni un rapport très complet au sujet du temps de chargement ainsi que sur les points à améliorer. En français, par contre limité à 5 tests par mois avec un compte gratuit, ce qui est déjà correct.

Il en existe beaucoup d’autres, mais ces quatre là sont largement suffisant. On peut également avoir quelques indications dans Google analytics concernant la vitesse de chargement relevé en moyenne sur le site et ses pages.

Voyons maintenant comment on peut améliorer tout ça.

Choisir un hébergeur performant

Malheureusement, je ne sais que trop bien l’impact que peut avoir un « mauvais » hébergeur sur la vitesse (ou même tout bonnement l’accessibilité) d’un site. En effet cette année j’ai commencé à quitter l’hébergeur que j’utilisais depuis 7 ans à cause de ça. J’ai commencé à transférer tous mes sites petit à petit vers un concurrent plus performant.

Je me suis tourné vers o2switch, c’est chez cet hébergeur que j’ai découvert cette année (mais qui est loin d’être nouveau) que j’ai déjà installé/migré 8 sites dont deux pour des clients.

o2switch propose une offre d’hébergement très performante, illimitée de partout ou presque, mes sites sont beaucoup plus rapides qu’avant. Là actuellement j’ai 6 sites différents – jeweb inclus – sur une seule et même offre d’hébergement. o2switcth propose une offre d’hébergement unique, à 60€ HT par an, ce qui est un bon prix par rapport aux performances et comparé à la concurrence actuelle.

Donc o2switch est l’hébergeur que je vous recommande si jamais vous rencontrez des problèmes avec le votre et que votre site est trop lent, voir inaccessible à certains moments. Et le support est particulièrement réactif contrairement à d’autres hébergeurs.

Je commence à m’intéresser également à PlanetHoster, je ne l’ai pas encore testé mais visiblement il offre de bonnes performances lui aussi, d’après les retours que j’ai eu à son sujet. À tester à l’occasion, d’ailleurs si vous avez un site hébergé via PlanetHoster n’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires.

Utiliser des plugins d’optimisation WordPress

Si vous utilisez WordPress vous avez la chance de pouvoir accéder à de nombreux plugins très utiles. Certains de ces plugins permettent d’améliorer le temps de chargement des sites. C’est le cas notamment pour le célèbre plugin WP Rocket, un plugin payant que j’utilise moi-même sur Jeweb.

Côté gratuit, il y a sinon le plugin WP Optimize, que j’utilise sur la plus part de mes autres sites pour améliorer leur vitesse.

Ces plugins proposent des fonctionnalités très intéressantes et efficaces :

  • Système de mise de cache.
  • Compression du code HTML / CSS / Javascript.
  • Différer certains chargement, certains scripts notamment.
  • Nettoyage des données obsolètes dans la base de données.

Et beaucoup d’autres choses encore, néanmoins pensez à effectuer des sauvegardes de votre site avant de toucher un peu à tous les paramètres que proposent WP Rocket et WP Optimize. Bien entendu un seul de ces deux plugins suffit, n’installer pas les deux.

En général quand on installe l’un de ces deux plugins, les outils de test de rapidité sont contents. L’amélioration est instantanée. De manière générale on constate vraiment un avant et un après l’activation de l’un de ces deux plugins, via notamment les outils de mesure que j’ai listé au début.

Améliorer la vitesse des illustrations

Le chargement des illustrations d’un site peut clairement diminuer ses performances, surtout quand on en utilise beaucoup. Les images sont beaucoup plus lourdes que du texte (mais il en faut! c’est important), et on a tous déjà rencontré un site devant lequel on attendait que les photos d’un article se chargent une à une.

Pour améliorer la vitesse de chargement des images, premièrement il faut faire attention à la taille, aux dimensions, de celles-ci. Beaucoup de sites vont charger les images en taille pleine alors que ce n’est pas utile. Si la largeur du contenu ne dépasse jamais les 1200px, rien ne sert d’importer des images de 2000px.

Donc penser à redimensionner les images, pour ça vous pouvez utiliser un simple logiciel déjà installé sur votre ordinateur (Paint sur Windows) ou bien un outil en ligne comme Canva. D’ailleurs Canva permet également de retoucher les images, faire des montages, accéder en direct à une banque de 75 millions de photos, etc…

Ensuite le format des images comptent également. Pour les illustrations importantes, qui nécessitent une qualité optimale, comme le logo d’un site par exemple, j’utilise le format .png. En revanche, pour les illustrations dans mes articles, les captures d’écrans notamment, j’utilise le format .jpg qui offre à la fois une qualité correcte et un poids plus léger que le .png. Le format WebP semble également être très recommandé, je n’utilise pas encore.

Compresser ses images avec Imagify

On peut également compresser les illustrations d’un site afin de les rendre plus légères. Si vous êtes sur WordPress et que vous utilisez WP Optimize, dont j’ai parlé précédemment, vous aurez directement accès à cette fonctionnalité. Sinon, le plugin Imagify est également très bon, c’est celui que j’utilise actuellement sur Jeweb. Attention à ne pas trop compresser tout de même.

Enfin, le chargement différé (appelé lazy-loading) des images apporte également une amélioration significative du temps de chargement. Le but est de charger les images au fur et à mesure du défilement d’une page, au lieux de charger toutes les images en même temps. WordPress intègre désormais le Lazy-Loading, ainsi que de nombreux thèmes. Donc il y a de forte chance que ce soit déjà actif sur votre site, à vérifier quand même.

Limiter l’utilisation de ressources externes qui ralentissent le temps de chargement

Une bonne façon d’améliorer le temps de chargement de son site est également de réduire le nombre de ressources externes auxquelles on fait appel lors du chargement des pages.

Je n’ai pas les termes exacts pour m’exprimer à ce sujet. Mais pour résumer, lorsque vous afficher une vidéo dans un article depuis YouTube, lorsque vous afficher une « likebox » Facebook dans la sidebar de votre site, lorsque vous affichez un widget des photos du compte Instagram de votre entreprise, lorsque vous faites appel à certaines polices d’écritures particulières, lorsque vous affichez des publicité Adsense, etc etc… et bien dans ces cas là votre site fait appel à des ressources externes.

En gros ce sont des scripts qui font appels à des ressources de d’autres sites web. Ce n’est pas très grave, il y a plein de fonctionnalités auxquelles on ne pourrait pas accéder sans ça. Mais il faut veiller à ne pas trop en abuser car cela a un réel impact sur le chargement.

Ne pas abuser des plugins

Dans le même esprit que le conseil précédent : ne pas surcharger son site inutilement. Se passer de certains plugins quand ils ne sont pas vraiment nécessaires peut vraiment faire la différence. Il existe pas mal de plugins qui souvent permettent de réaliser des actions qui sont en réalité à la portée de tous après une simple recherche sur Google.

Faire les mises à jour

Et enfin, pour améliorer la vitesse de chargement d’un site, les mises à jours peuvent également aider. WordPress et les bons plugins s’améliorent au fil du temps, par exemple WordPress qui a récemment intégré le lazy-loading. Il faut éviter de laisser s’accumuler les mises à jour, c’est ce que j’ai fais pendant plus d’un an et demi avec Jeweb et ça m’a causé pas mal de soucis au moment où j’ai voulu les faire.

De même du côté de l’hébergeur, il y a parfois des mises à jours à faire, comme par exemple en ce qui concerne la version PHP.

Comments

  1. Génial, clair et précis. Je partage sur mon FB. Merci Tristan ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.