Jeweb.xyz
Webmarketing

Faire connaître son blog en 10 étapes

Faire connaître son blog en 10 étapes

Faire connaître son blog est la principale difficulté lorsque l’on démarre sur internet. Mais en réalité, comme nous le verrons dans cet article, faire connaître son blog n’est pas quelque chose d’insurmontable. Cela demande quelques connaissances que l’on peut acquérir facilement et gratuitement, du travail et de la patience. Même si cet article peut paraître très long (un peu moins de 6000 mots) j’y présente une stratégie simple en 10 étapes, basée sur mes propres expériences que j’ai obtenu au fil des années et issue de mes 6 blogs mis en ligne.


– Étape 1 : Se créer directement une présence sur les réseaux sociaux

La première étape par laquelle je passe quand je viens de créer un blog, c’est d’en profiter également pour créer des pages le concernant sur les réseaux sociaux. Ça ne prend que quelques minutes. Souvent je crée une page sur Facebook, Twitter et Google+. Mais d’autres réseaux sociaux tels que LinkedIn, Pinterest, Instagram… peuvent être intéressants également, selon chacun.

C’est tout. 🙂

Je me contente simplement de ça pour commencer.

Une page Facebook avec image de profil et de couverture. Puis de même pour Twitter et Google+ (ou autre..). Puis j’invite quelques amis à me suivre.

Ces pages me permettront par la suite de partager mes articles à chaque fois que j’en publierai un.

Et leur utilité ne s’arrêtera pas là, comme nous le verrons dans la suite de cet article.

💡 Astuce : Penser à utiliser les #hashtags quand on partage un article sur les réseaux sociaux. Si on peut utiliser des petites émoticônes, des titres accrocheurs et de belles photos cela améliora également les résultats. Partager à des moments stratégiques de la journée (éviter de le faire en pleine nuit quand tout le monde dort..). 

– Étape 2 : Apprendre les bases du référencement naturel et commencer à bloguer

Pour faire connaître son blog il faut profiter du référencement dans les moteurs de recherche. Il s’agit de la solution la plus simple si on peut dire. Car pour obtenir un bon référencement naturel il suffit simplement de consacrer du temps à son blog. Une fois que l’on a pris connaissance des bases du référencement on a plus qu’à se concentrer sur la création de contenu et l’optimisation du blog dans sa globalité. Puis les visiteurs viendront d’eux-même au fil du temps, via les résultats de recherche de Google.

Donc la deuxième étape pour faire connaître son blog est d’apprendre les bases du référencement naturel, et les erreurs à éviter : Choisir les bons mots clés, rédiger des articles complets, bien hiérarchiser les titres de ces articles (h1, h2, h3, …), optimiser le temps de chargement, rédiger des titres accrocheurs, faire des liens internes, etc… Une fois que l’on a compris les bases, il ne reste plus qu’à passer à l’action : Rédiger des articles et publier aussi régulièrement que possible 🙂

💡 Astuce : Pour plus d’informations au sujet du référencement naturel n’hésitez pas à lire mon précédent article : Comment améliorer le référencement de son blog.

Mis à part quelques détails, pour optimiser le référencement il suffit d’optimiser le blog concerné pour son audience. Plus on fait grossir son blog, plus on prend soin de celui-ci et de son audience, plus Google nous attribuera un bon référencement naturel (et donc une audience toujours plus élevée).

Il y a également des éléments externes au blog qui ont un impact sur son référencement. Je pense notamment aux liens. Si un blog reçoit des liens depuis d’autres sites web, alors Google interprète ça comme un signe d’autorité, de qualité. Cependant, de nombreux blogueurs/webmasters ont abusés de la création de liens au fil des années et donc aujourd’hui Google est plus attentif à la qualité des liens.

En effet, de nos jours spammer l’adresse de son blog sur les forums, les annuaires, dans les commentaires, faire des échanges de liens en masse, etc… n’est plus une bonne idée et peut faire plus de mal que de bien sur la durée. Aujourd’hui il vaut mieux faire des liens avec parcimonie, mais des liens qui ont une réelle raison d’être. Pour moi, un lien de « qualité » est un lien visité. C’est un lien qui a été créé pour répondre à une question, pour donner des informations supplémentaires, pour vraiment promouvoir son blog et attirer des visiteurs, etc… Un lien créé uniquement dans le but de gagner des points aux yeux de Google n’est pas un bon lien. Et à mon avis, Google sera toujours de plus en plus attentif a cette facette du référencement, car même de nos jours il continue d’y avoir beaucoup d’abus.

Nombre de mots que doit contenir un article pour un référencement optimal

💡 Astuce : Une étude de 2016 (même si elle date un peu je ne pense pas que ça a trop bougée depuis) du site Backlinko (voir le graphique ci-dessus) montre que les articles qui se positionnent le mieux dans Google sont généralement très complets : un peu moins de 2000 mots. Il vaut mieux également que les articles contiennent au minimum une illustration. Et que les titres que l’on utilise doivent être accrocheurs et donner envie de cliquer, les listes d’idées fonctionnent très bien par exemple.

– Étape 3 : Commencer à suivre d’autres (futurs) influenceurs de la même thématique

À ce stade, votre blog doit contenir quelques articles. Il reçoit peut-être 10 visiteurs par jour voir moins… En bref : personne vous connait. 🙁

Quand j’étais à ce stade là il y a quelques années, j’ai commencé à suivre d’autres blogueurs de ma thématique, à partager leurs articles, poser des commentaires sur leurs blogs, les mentionner dans mes articles, échanger par email, etc… et certains d’entre-eux ont commencés naturellement à me suivre à leur tour et à faire la même chose.

C’était l’une des meilleurs idées que j’ai eu.

Nous sommes petit à petit devenus des partenaires, puis des amis au fil des années. Nous nous sommes fais d’autres contacts au fil des mois et des années. Aujourd’hui nous avons formé un groupe d’une douzaine de blogueurs. Nous avons fait et faisons la promotion des uns et des autres, nous nous échangeons des conseils, etc… Cela nous à énormément aidé et nous aide encore. Il y a quelques années, nous étions tous des inconnus. Mais aujourd’hui, plus de la moitié d’entre nous vivons de nos sites, en partie grâce à cette entraide.

C’est donc pour moi la troisième étape pour faire connaître son blog : commencer à suivre d’autres (futurs) influenceurs. Des petits ou des gros blogueurs, youtubeurs, facebookeurs, instagrameurs… de la même thématique. Commenter leurs articles, partager sur nos pages Facebook fraîchement créées, demander conseil, les mentionner de temps en temps, etc…

Petit à petit l’entraide s’installe, on évolue ensemble, on s’échange des conseils, des idées et de la visibilité. De plus cela permet de se faire des contacts et ça tôt ou tard on est content de les avoir. 🙂

💡 Astuce : Ajoutez dans vos favoris quelques blogs/profils de votre thématique qui vous intéressent. Privilégiez les blogueurs qui ne sont pas encore devenus des grosses références dans leur thématique, car c’est plus compliqué de nouer de vrais liens avec eux. Ne spammez pas les blogs de commentaires, cela ne fera de vous qu’un simple spammeur parmi tant d’autres. Un commentaire par ci, un partage par là (avec @mention), un lien dans un article, puis établissez un premier contact par email assez rapidement en posant une question par exemple.

– Étape 4 : Revenez s’il vous plait !

Votre blog commence petit à petit à prendre forme, celui-ci compte de plus en plus d’articles, vous commencez à connaître d’autres blogueurs de votre thématique et cela vous rapporte un lien ou un partage de temps en temps.

Le trafic commence donc à se développer très doucement mais sûrement.

Le problème c’est que les quelques visiteurs que vous avez durement gagné quittent votre site et ne reviennent plus. C’est du gâchis. C’est un peu comme si chaque jour on essayait de remplir un seau d’eau… avec un énorme trou au fond.

Il faut essayer de diminuer cette « perte » de trafic. Pour ce faire il faut rester en contact avec une partie des visiteurs pour les faire revenir plus tard. Et pouvoir leur rappeler une fois de temps en temps que vous existez toujours.

Pour ça on peut utiliser plusieurs outils. Déjà, dans un premier temps vous pouvez inviter vos visiteurs à vous suivre sur les réseaux sociaux. (Au passage, vous pouvez suivre Jeweb sur Facebook ou twitter 😉 ) Faites le régulièrement, à la fin de vos articles par exemple : « Si cet article vous a plus n’hésitez pas à vous abonner etc etc… ».

Pensez également à ajouter dans la sidebar de votre blog un widget permettant à vos visiteurs d’accéder et de s’abonner à facilement à votre réseau social favoris. Dans le cas de Jeweb, c’est Facebook :

Widget Facebook

Pour installer ce widget c’est assez facile, toutes les informations sont donnés par Facebook à l’adresse suivante : https://developers.facebook.com/docs/plugins/page-plugin/. Il existe également de nombreux plugins WordPress pour tous les réseaux sociaux connus. Installer quelques boutons sur son site pour chaque réseau social est également une bonne idée, en plus cela permet de proposer plus de choix aux lecteurs.

En plus des réseaux sociaux, il est préférable également de proposer une newsletter. Les lecteurs pourront s’y abonner et recevoir un email lorsqu’un nouvel article est publié. Pour créer votre première newsletter je vous recommande d’utiliser MailChimp.

MailChimp permet de créer une newsletter gratuitement dans la limite de 2000 abonnés et 12 000 envois par mois. Ce qui laisse déjà une très bonne marge pour commencer à recevoir ses premiers abonnés.

Une fois que la newsletter est créée il suffira de la proposer à vos visiteurs en intégrant des formulaires d’abonnement sur votre blog. Certains s’y abonneront et vous pourrez ensuite les alerter quand vous publierez des nouveaux articles. Au passage, si cet article vous plait n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter de Jeweb ;).

💡 Astuce : Pour gagner du temps, faites en sorte que votre newsletter soit envoyée automatiquement après chaque article publié. MailChimp est malheureusement en anglais et pas forcément très simple à comprendre au début tellement les fonctionnalités sont nombreuses. Mais pour vous aider à créer votre newsletter j’ai prévu un tutoriel super complet qui vous guidera pas à pas. Il s’agit de l’article : Tutoriel pour créer sa newsletter avec MailChimp. Pour inciter vos lecteurs à s’abonner à votre newsletter, n’hésitez pas à leur proposer un « cadeau » en échange, comme par exemple un petit guide PDF.

– Étape 5 : Faire connaître son blog sur les réseaux sociaux

Jusqu’à présent, vous avez relayé vos propres articles sur vos réseaux sociaux, ainsi que quelques articles des blogueurs que vous suivez. Et vous avez peut-être déjà quelques lecteurs qui se sont abonnés à votre page pour suivre l’évolution de votre blog.

Mais comme je le disais au début de cet article, l’utilité des réseaux sociaux ne s’arrête pas là. En plus d’être un outil pour « fidéliser » les lecteurs, les réseaux sociaux peuvent également servir à en attirer des nouveaux.

La base, est de commencer par installer des boutons de partage sur son blog. Pour ça il existe de nombreux plugins gratuits sur WordPress. On peut également choisir d’utiliser des outils comme AddThis qui est en bonne partie. C’est d’ailleurs un outil que j’utilise sur un de mes sites à l’abandon depuis plus d’un an. Et pourtant cela m’a permis d’obtenir environ 450 partages sur différentes réseaux sociaux :

Suivi des partages sur les différents réseaux sociaux via AddThis

Ceci est bien la preuve que les boutons de partages ont quand même une certaine efficacité. Sachant que là il s’agit des résultats obtenus sur un blog à l’abandon depuis l’été 2017 et que je suis dans une thématique moins virale que d’autres sur les réseaux sociaux.

Mais au début je n’avais presque pas de partage. Je m’occupais donc de faire la promotion de mes articles tout seul.

Pour ça, une de mes méthodes était de partager régulièrement mes articles dans les groupes Facebook. De ma thématique bien entendu. Ainsi je pouvais potentiellement attirer du trafic intéressé par mes articles. Pour commencer je me suis donc inscris dans tous les groupes de ma thématique, et je regardais ensuite si il y avait des règles spécifiques à respecter. Si j’avais un doute, si je ne savais pas si j’avais ou non le droit de partager un article, je n’hésitais pas à contacter directement l’administrateur du groupe. Pour lui expliquer que j’avais un article qui pourrait potentiellement intéresser les membres de son groupe et lui demander si il serait possible de le partager. 😉 Il ne faut pas hésiter à prendre contact quand cela est nécessaire, sinon on risque de passer pour un spammeur parmi tant d’autres.

Les hashtags m’ont également permis d’avoir de meilleurs résultats. Surtout sur Twitter. Régulièrement je mets 1 à 3 hashtags dans mes tweets pour gagner en visibilité. Ça ne me prend que 30 secondes et cela me permet d’obtenir un engagement de plus de temps à autre, parfois plusieurs. Si en plus on arrive à écrire message accrocheur, peut-être quelques émoticônes avec une belle illustration on peut obtenir de très bons résultats, ça c’est valable sur tous les réseaux sociaux.

L’heure à laquelle on partage à également son importance. Les horaires les plus intéressantes peuvent varier légèrement en fonction des réseaux sociaux. Mais par exemple sur Facebook il n’est pas très recommandé de publier le matin ou l’après-midi, car les gens sont au boulot. C’est un critère qui s’applique également à l’envoi de la newsletter.

💡 Astuce : Développer sa présence sur les réseaux sociaux demande un travail très régulier. Pour gagner du temps vous pouvez utiliser un outil pour programmer vos publication à l’avance. Cela permet de consacrer par exemple quelques heures en début de mois pour programmer presque toutes les publications à l’avance et ainsi pouvoir se concentrer sur le blog le reste du temps. Il existe plusieurs outils qui proposent ce service, avec des fonctionnalités et tarifs qui varient, comme par exemple Buffer, Hootsuite ou encore CoSchedule.

– Étape 6 : Il est temps de vous faire du mal en offrant l’un de vos plus beaux articles

Les choses sérieuses commencent. Votre blog compte une quinzaine d’articles super-mega-biens. Le problème, c’est que les visiteurs n’arrivent toujours pas ! 😐

Alors il va falloir donner un petit coup de boost à tout ça.

Et pour ce faire, l’une des méthodes les plus efficaces est de rédiger un article invité. Mais pas n’importe quel article, il faut que ce soit l’un de vos plus beaux articles ! Peut-être pas le meilleur, mais presque. Il va falloir se donner autant de mal que si vous rédigiez pour votre propre blog. Car les résultats en valent la peine.

Non seulement la rédaction d’un article invité permet d’obtenir des visiteurs sur une très longue durée (si il s’agit d’un article complet qui se positionne bien sur un mot clé) mais en plus cela permet de créer un ou deux liens de qualité ce qui est bon pour le référencement.

Il faut faire la liste des blogs les plus importants de votre thématique. Les blogs alimentés régulièrement. Regardez quels sont les blogs qui semblent avoir le plus d’autorité, ou qui sont en bonne voie. Puis proposez et rédigez votre article invité.

Personnellement, pour les articles invités que j’ai rédigé par le passé je suis principalement passé par des blogs avec une autorité modéré, dont je connaissais souvent les auteurs (Étape 3). D’une part par ce que je savais que ces blogueurs avaient de l’avenir et que ça allait renforcer nos relations. Et d’une autre part par ce que l’on peut plus facilement imposer ces conditions. Sur les énormes sites, on ne peut pas forcément placer les liens comme on le souhaite dans un article, et nous sommes qu’un article et qu’un auteur parmi les 20 autres qui passeront dans la même semaine.

En ce qui me concerne, dans mes articles invités je laissais l’introduction au blogueur qui me recevait, en lui demandant d’y insérer un lien vers mon blog : « Aujourd’hui j’accueil Tristan du blog www.tructruc.com qui va nous expliquer comment bla bla etc.. ». Puis je plaçais moi-même un deuxième lien vers mon blog tout à la fin de l’article, en remerciant les lecteurs.

Je sais, rédiger un article de 2000 mots minimum sur un bon mot clé pas trop difficile d’accès et le donner à un autre blogueur ça fait un peu mal. Mais c’est très efficace et sur la durée les résultats potentiels peuvent vraiment en valoir le coup.

💡 Astuce : Certains blogueurs vous autoriseront à placer des liens d’affiliation / parrainage dans leurs articles, cela pourra vous faire gagner un peu d’argent au passage. Ou, mieux encore, regarder quels sont les sites pour lesquels le blogueur qui accueil votre article fais de l’affiliation. Et faites en sortes que votre article mentionnent ces sites au passage. Car si votre article permet au blogueur concerné de gagner de l’argent, il y a de grandes chances que celui-ci en fasse la promotion sur la durée et le mette à jour régulièrement.

– Étape 7 : Il faut abandonner son blog au bout de 5 mois

Et oui le temps passe vite mine de rien. Cela fait déjà 5 mois ou peut-être plus que votre blog a été créé. Vous avez publié 15 articles, rédigé un ou deux articles invités, essayé de fidéliser une partie de votre « audience », investi des dizaines et dizaines d’heures de travail dans votre blog sans être payé en retour… Mais vous n’arrivez pas à décoller et vous plafonner à 30 visiteurs par jour. Et en plus vous ne gagnez rien du tout.

Donc faites comme la plus part des blogueurs, facebookers, youtubers, etc…

Abandonnez.

Ou alors choisissez la deuxième option : s’accrocher et persévérer.

Je sais, c’est extrêmement difficile psychologiquement de travailler sans relâche chaque soir après avoir déjà bossé toute la journée à l’usine pour un patron que vous n’avez peut-être même jamais vu. Et de ne pas savoir pourquoi vous n’obtenez pas de visibilité. Mais en réalité ce n’est pas du tout le moment d’abandonner, vous êtes sur le point de réussir !

Si votre référencement n’a pas encore porté ces fruits et bien vous devez revoir de nouveau les bases du référencement pour vérifier que vous n’avez pas commis d’erreur et voir ce qui peut être amélioré.

Si tout semble bon, c’est qu’il faut se montrer encore patient et continuer de travailler. 15 articles ce n’est rien par rapport aux blogs qui font références dans votre domaine. Publiez encore 30 articles de 1000 mots minimum en sélectionnant de bons mots clés, et seulement là vous pourrez dire : « j’ai vraiment essayé ».

Google sait autant que nous que la majorité des blogueurs abandonneront dès la première année, voir même dès les 6 premiers mois. C’est peut-être même l’une des raisons pour lesquelles il attend avant de nous céder quelques places intéressantes dans ses résultats de recherche.

Votre blog a encore besoin de temps et de travail. La confiance de Google se gagne petit à petit. Chaque article que vous publierez augmentera globalement vos chances de faire connaître votre blog. L’autorité de votre blog augmente doucement mais sûrement.

💡 Astuce : J’ai une astuce qui m’aide vraiment à avancer et qui m’empêche d’abandonner. Je ne sais pas si cela marcherait pour tout le monde mais sur moi c’est efficace. Personnellement « j’ignore » le trafic de mes blogs pendant pas mal de temps. Je ne me fixe pas comme objectif : « atteindre XXX visiteurs par jour ». Non, maintenant quand je commence un nouveau blog, mon objectif est toujours le même et ne dépend que de moi : publier 50 articles/pages référençables. C’est mon premier objectif, et tant que je n’atteins pas cet objectif je considère que mon blog est en construction et je me fiche d’avoir des visiteurs ou non. Et en général, une fois que j’ai publié mes 50 articles mon audience a eu largement le temps de prendre forme d’elle-même donc je n’ai pas eu à m’inquiéter de ça, ni eu besoin de me poser des questions.

– Étape 8 : Demandez aux autres blogueurs de rédiger votre prochain article et d’en faire la promotion à votre place

Vous avez travaillé dur jusqu’ici. Et maintenant que votre blog commence à avoir un minimum d’allure et de contenu, il est temps de se reposer et de demander à d’autres blogueurs de votre thématique de faire votre boulot à votre place.

Leur mission : ils devront rédiger votre prochain article ou « ebook » et en faire la promotion à votre place. Gratuitement. Oui, rien que ça. 😎

Et en plus ils le feront avec le sourire !

La technique est vraiment très simple. Même si selon les thématiques ça peut demander un peu plus de réflexion.

Il suffit de prendre contact avec d’autres blogueurs de sa thématique. Et de leur expliquer que vous rédigez un article recueillant les témoignages/conseils de chacun sur la sujet concerné.

Par exemple, dans le cas de l’article que vous avez sous les yeux, j’aurai pu contacter des blogueurs et leur demander : Quels sont tes conseils pour faire connaitre son blog ?

Puis j’aurai eu simplement à faire la mise en forme de l’article en ajoutant leurs réponses les une à la suite de l’autre, sans oublier de mentionner qui ils étaient et de mettre un lien conduisant vers leur blog.

Et voila, c’est tout. Ainsi vous obtiennez un article complet (si chaque blogueur répond ne serait-ce qu’en 200 ou 300 mots ça grimpe très vite). Une fois l’article publié il vous suffit de le signaler aux blogueurs en questions, et ils vont certainement le partager sur leurs réseaux sociaux, peut-être même le mentionner sur leur blog à l’occasion, donc promotion facile et gratuite. Et en prime cela vous permet d’avoir des nouveaux contacts, donc potentiellement d’autres futurs partenariats.

C’est une technique qui fonctionne très bien. On m’a souvent contacté pour donner des conseils/témoignages puis le blogueur en question le rassemblait avec les autres pour en faire un article, un guide pdf, ou autre… Tout le monde est gagnant bien entendu, mais celui qui en tire le plus de bénéfice en terme de visibilité (et sans trop bosser) est le blogueur qui est à l’origine du projet.

On peut également interviewer un autre blogueur, pour en faire un article. Ça aussi c’est un bon raccourci pour créer du bon contenu sans trop se fatiguer. De plus, ça flatte généralement l’égo du blogueur interviewé donc vous pouvez compter sur lui pour partager l’article une fois publié.

💡 Astuce : Cette technique fonctionne très bien également lorsque l’on crée un produit d’information destiné à être commercialisé, comme un livre par exemple. Si vous regardez bien sur Amazon, parmi les blogueurs qui publient des livres certains n’hésitent pas à consacrer presque un tiers de leur bouquin au recueillement de témoignages et de conseils de la part de d’autres influenceurs de leur thématique. Pour les auteurs c’est du boulot en moins, pour ceux qui témoignent c’est de la pub en plus.

– Étape 9 : Monétiser son blog pour le faire connaître

Je sais que ce titre semble un peu bizarre. En général on attend d’avoir du trafic pour commencer à monétiser son blog.

Mais pour moi c’est une erreur. Car monétiser son blog le plus tôt possible nous oblige à créer de nouvelles pages/articles et donc des nouveaux contenus qui attireront encore plus de visiteurs via le référencement (surtout), les partages (un peu), et etc…

D’ailleurs, j’aurai pu parler de la monétisation bien plus tôt dans cet article. Personnellement je commence à monétiser mes blogs dès les premiers articles publiés, via les partenaires que je possède déjà ou le simple parrainage.

Mais si j’ai décidé de vous en parler seulement maintenant c’est par ce que dans le cadre d’une première monétisation via des bannières publicitaires et de l’affiliation il faut que le blog concerné soit un minimum complet et présentable. Car si on présente un malheureux blog de 3 articles sur une plateforme d’affiliation il y a de fortes chances qu’on ne soit pas accepté.

Bien sûr si on souhaite monétiser son blog en vendant des services ou des produits rien ne nous empêche d’attendre. Mais si on souhaite passer par la publicité il faut d’abord alimenter un peu son blog et lui donner une fière allure pour être accepté facilement par les annonceurs. Il faut faire bonne impression, car les annonceurs veulent une publicité de qualité.

La publicité sur internet permet de monétiser son blog de trois manières différentes :

  • La mise en place d’espaces publicitaires (des bannières souvent) rémunérés au clic ou à l’affichage. Via des régies publicitaires tels que Google Adsense par exemple.
  • L’affiliation, qui consiste à gagner des commissions en recommandant et en vendant les produits/services des annonceurs. Pour ça il faut promouvoir ces liens d’affiliés sur son blog, ou même sur les réseaux sociaux et dans la newsletter si on en a l’autorisation. Pour trouver des annonceurs peut passer par des plateformes d’affiliation telles que : TradeTracker, Daisycon, Affilae, et bien d’autres encore… Ou même par des programmes d’affiliation en direct tels que le célèbre programme partenaire d’amazon.
  • Et enfin les articles, liens et publications sponsorisés, ainsi que les tests de produits. Cela consiste à parler d’un site dans un article, ou de mettre un lien vers celui-ci sur notre site, ou encore d’en parler sur les réseaux sociaux et d’être payé pour ça. Tout comme les placements de produits que l’on peut voir sur YouTube ou Snapchat par exemple. Pour avoir accès à ce genre de partenariat il faut passer par des sites de contenus sponsorisés tels que : SeedingUp, Getfluence, Reech, etc…

L’affiliation et les articles sponsorisés vous aideront à trouver des idées et à passer à l’action pour la création de nouveaux contenus. Si vous regardez bien, sur Jeweb actuellement il y a en tout 28 pages référencées, dont une dizaine qui ont été créées principalement pour promouvoir des liens d’affiliations.

Ce sont des sources de trafic en plus d’être de potentielles sources de revenus. Et le fait de monétiser son blog dès que possible permet également de reprendre de la motivation lorsque les premiers gains arrivent.

D’ailleurs, il faut bien se rappeler de votre objectif principal : gagner de l’argent, et non gagner des visiteurs. Un blog avec 50 visiteurs par jour peut tout à fait générer plusieurs centaines d’euros par mois. Bien sûr, sans trafic pas de revenu. Mais pas besoin d’avoir 5000 visiteurs par jour pour gagner sa vie avec un blog.

💡 Astuce : Les liens d’affiliations placés dans des articles comme celui-ci ne sont pas très rentables. En effet, ce genre d’article est destiné principalement à alimenter le blog, informer les visiteurs, en attirer des nouveaux, etc… Pour faire de l’affiliation efficacement n’hésitez pas à créer des pages dédiées sur votre blog, pas forcément des articles. Sur Jeweb il y en a plusieurs, comme par exemple ma page dédiée aux meilleurs plateformes d’affiliation, aux livre sur le webmarketing, aux autorépondeurs, etc… Ce sont des pages qui attirent des visiteurs ciblés et qui convertissent efficacement car les visiteurs ne sont pas dispersés par un nombre d’informations trop importantes comme dans cet article.

– Étape 10 : Mises à jour et liens internes

Maintenant, vous commencez à avoir pas mal d’articles sur votre blog. Peut-être une vingtaine, voir une trentaine.

Les premiers ont été publiés il y a déjà plusieurs mois. N’hésitez pas à les maintenir à jour régulièrement. En y ajoutant parfois quelques informations complémentaires, en remplaçant les potentiels liens mots, en y insérant des liens d’affiliation, ainsi que des liens internes vers vos articles plus récents, etc…

Google aime beaucoup les pages et articles maintenus à jour. D’ailleurs c’est de cette manière que j’ai fais connaître le site qui me rapporte le plus d’argent aujourd’hui :

Améliorer son référencement avec des mises à jour régulières

Il s’agit des statistiques d’un de mes sites : annuaire.empocher.netDepuis sa mise en ligne en Mai 2016 je me suis contenté de créer une quinzaine de pages seulement.

En fait, j’ai fais connaître ce site en le mettant simplement à jour régulièrement. Je n’ai même pas fais de netlinking. J’ai juste fais quelques mises à jour chaque mois, en ajoutant 100 mots par ci, 300 mots par là, en remplaçant quelques liens…

Certes, ce site n’est pas un blog mais un annuaire. Néanmoins, on peut tout à fait appliquer la même stratégie sur un blog. Je le répète : Google aime le contenu maintenu à jour. Donc n’hésitez pas à relire vos premiers articles et les compléter/rectifier quand c’est possible. Cela fera du bien à votre référencement, même si comme d’habitude les résultats n’apparaissent pas immédiatement.

J’en profite également pour vous parler des liens internes. Ceux-ci jouent un rôle plus ou moins important dans le référencement naturel. Donc n’hésitez pas à faire des liens dans vos articles vers d’autres articles que vous avez déjà publié. Et, contrairement aux liens externes, n’hésitez pas à abuser des ancres avec mots clés. Par exemple :

💡 Astuce : Vous pouvez également « recycler » vos premiers articles. En leur apportant de très grosses modification (comme par exemple y ajouter 1200 mots de plus). Et ensuite en les republiant sur votre blog comme si c’était un tout nouvel article. C’est un procédé très efficace pour donner une seconde chance à un article de bien se référencer. Et une large partie de votre audience n’auront sûrement pas lu l’ancien article, ainsi en le republiant de nouveau ce sera l’occasion de leur offrir du nouveau contenu. Enfin, cela vous économisera également du temps de travail puisque vous aurez juste à modifier et compléter un article déjà créé. Mais attention : Si l’adresse de l’article concerné est amenée à changer, il faut alors absolument faire une redirection 301 entre l’ancienne adresse et la nouvelle. C’est important, comme ça Google ne sera pas confus en voyant un ancien article disparaître et un nouveau étrangement similaire apparaître. Si vous êtes sur WordPress, vous pouvez créer facilement des redirections 301 avec le plugin : Redirection.

– Pour aller plus loin…

Je pense avoir fait le tour des stratégies de bases pour faire connaître son blog. À ce stade là, votre blog est devenu imposant et commence à avoir une audience assez développée. 😎 Si ce n’est pas encore le cas il ne vous reste plus qu’à continuer de répéter ces étapes une à une.

Il y a certaines techniques dont je n’ai pas parlé car elles dépendent de la thématique, des moyens à disposition, des connaissances que l’on a, etc… En voici quelques unes :

  • Écrire un ebook et l’offrir gratuitement sur Amazon, ou même le vendre. Écrire un livre aide grandement à devenir une référence dans sa thématique, on prouve ainsi une certaine expertise. De plus, ça peut faire une très bonne publicité si on l’offre sur Amazon, car il s’agit quand même d’un des sites les plus visités au monde.
  • Créer une infographie est également une bonne solution pour faire connaître son blog. Les infographies ont tendances à être très partagés que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les blogs de la même thématique.
  • Créer et développer une chaîne YouTube est une excellente solution pour se faire connaître davantage sur internet. De plus, les vidéos permettent d’obtenir généralement des meilleurs taux de conversion que les articles classiques. Pour la majeure partie des blogueurs YouTube apporterait beaucoup plus de résultats que n’importe quel autre réseau social (ainsi que plus de revenus), mais je comprends que tout le monde ne puisse pas forcément être à l’aise derrière un micro et une caméra.
  • La publicité payante sur les réseaux sociaux peut également être un très bon plan, à condition se savoir la rentabiliser.
  • Proposer une application mobile. Je ne sais pas si cela serait vraiment rentable pour un blogueur. Néanmoins l’idée m’a traversée l’esprit plus d’une fois, j’avais d’ailleurs commencé à créer une application avec GoodBarber mais finalement je n’étais pas aller jusqu’au bout. Aujourd’hui beaucoup de sites permettent de créer son application sans connaissances requises, et publier une app sur le PlayStore et l’Apple Store permet d’obtenir potentiellement une très grande visibilité.
  • Surveiller l’actualité et être à l’affût des prochains buzz. Pour attirer du trafic il n’y a pas que les mots clés recherchés fréquemment qui comptent. On peut également se positionner sur des mots clés très fortement recherchés à un moment particulier, grâce au buzz. Cela permet d’obtenir beaucoup de trafic supplémentaire. Parfois, on peut voir venir les prochains sujets qui vont buzzer. Et dans ce cas il ne faut pas hésiter à rédiger un article sur le sujet car même si cela attire du trafic que sur quelques jours ça permet quand même de faire connaître son blog encore un peu plus.

– Pour aller encore plus loin…

Pour aller encore plus loin n’hésitez pas à vous former régulièrement. Quand je parle de formations, je ne parle pas des formations à 97 euros par mois qui nous « apprennent » à vendre… des formations à 97 euros par mois. 🙄

Non, je parle plutôt des livres écrits par des auteurs réellement qualifiés. Enfin, personnellement c’est en lisant des livres que je me forme, ou des blogs, mais après chacun fait comme il veut.

Bref, si vous souhaitez aller encore plus loin voici quelques excellents livres qui vous aideront à développer votre audience sur internet :

Optimiser son référencement WordPress: Référencement naturel (SEO)
2 Commentaires
Optimiser son référencement WordPress: Référencement naturel (SEO)
À travers ce livre l’auteur – Daniel Roch – nous apprend tout ce qui est bon à savoir pour optimiser le référencement naturel d’un site/blog créé avec WordPress. Ce guide nous apprend les bases du référencement naturel, les plugins à utiliser et réglages à effectuer sur un site WordPress, l’intérêt de rechercher des bons mots clés, l’optimisation du contenu, le concept de silo en SEO, qu’est-ce qu’une bonne structure et maillage interne, et bien plus encore… C’est un livre que je recommande à tous les utilisateurs de WordPress, même à ceux qui ont déjà de bonnes bases en SEO.

Techniques et astuces incontournables des réseaux sociaux: Attirer de nouveaux clients, augmenter sa notoriété, trouver de nouveaux partenaires...
2 Commentaires
Techniques et astuces incontournables des réseaux sociaux: Attirer de nouveaux clients, augmenter sa notoriété, trouver de nouveaux partenaires...
Ce livre nous apprend de nombreuses astuces et techniques pour mieux développer notre présence sur les réseaux sociaux. Il a été écrit par Samuel Bielka un community manager comptant plusieurs années d’expérience et qui a également écrit un autre livre très complet dans cette même thématique : Le guide du community manager. « Techniques et astuces incontournables des réseaux sociaux » est un guide destiné à tous : TPE/PME, blogueurs, community manager, associations…

Le Growth Hacking - 8 semaines pour doubler le nombre de vos prospects
19 Commentaires
Le Growth Hacking - 8 semaines pour doubler le nombre de vos prospects
Voici un livre que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire mais qui semble proposer un concept intéressant : un programme simple de progressif sur 8 semaines pour attirer des visiteurs, les transformer en client puis les fidéliser. C’est un programme basé sur des techniques de Growth Hacking, dont le principe consiste à obtenir de très bons résultats avec peu ou pas de moyen.

La boîte à outils du Marketing digital
14 Commentaires
La boîte à outils du Marketing digital
Pour terminer cette sélection de livres, voici la boîte à outils du marketing digital. C’est le dernier livre que j’ai acheté et que je ne regrette pas du tout car il est rempli de techniques et de conseils intéressants pour développer sa visibilité sur internet. Ce livre est très complet et nous présente 60 techniques différentes et illustrées pour se faire connaître sur internet et attirer des visiteurs ciblés.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.