Jeweb.xyz
Référencement naturel

Comment améliorer le référencement de son blog

Comment améliorer le référencement de son blog

Améliorer le référencement de son blog est important pour obtenir plus de trafic ciblé gratuitement et sur la durée. Dans cet article nous allons voir les bases du SEO pour améliorer progressivement les positions d’un blog dans les résultats de recherche.


Publier, publier, publier…

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà lu ça quelque part : Le contenu est roi. C’est vraiment la base pour attirer des visiteurs. Si on veut attirer des visiteurs depuis les moteurs de recherche il faut du contenu, c’est valable pour les blogs mais aussi pour des chaîne YouTube et autres.

Il faut donc publier toujours plus de contenu, le plus régulièrement possible en fonction du temps que l’on dispose. On n’est pas obligé de publier un article par semaine pour voir le trafic de son blog augmenter, moi sur Jeweb je publie très rarement, mais je le fais bien. Chaque page mise en ligne sur Jeweb compte au minimum 1000 mots, j’essaye de ne pas me contenter de seulement effleurer les sujets que j’aborde.

Ce qui me donne un trafic qui augmente doucement mais sûrement :

Ces derniers temps le nombre de visiteurs oscillent entre 1250 et 1500 par mois. Cette progression est très lente, mais elle est là. Au moment où j’écris ces lignes Jeweb ne compte que 21 pages de contenu, ce qui n’est rien comparé à son ancienneté (création le premier janvier 2017).

Mais si vous vous avez un rythme de publication plus soutenu que le miens votre trafic progressera beaucoup plus rapidement.

Rédiger des articles complets

Il faut donc rédiger des articles complets, des articles qui donnent suffisamment d’informations aux lecteurs sur le sujet concerné. Cela ne veut pas forcément dire qu’il faut un nombre de mots minimum (enfin, au moins quelques centaines de mots quand même), car cela dépend des sujets abordés. Mais quand il y a des choses à dire il faut le faire, quitte à prendre plusieurs jours pour finir un article. Là pour cet article que vous avez sous les yeux, je ne peux pas me permettre de rédiger un article de quelques centaines de mots, car il y’a énormément de choses à dire. D’ailleurs il suffit de regarder les articles des autres blogueurs sur ce même sujet, et on peut voir que les mieux placés ont – dans la majeure partie des cas – sont des articles assez approfondis.

Il faut garder en tête que, pour augmenter les chances qu’un article plaise à Google, il faut d’abord qu’il plaise aux lecteurs. Il ne faut donc pas hésiter à ajouter un maximum d’informations potentiellement utiles pour les internautes. Sans non plus tomber dans le perfectionnisme, il ne faut pas essayer de plaire à tout le monde sinon on avance pas et on publie jamais.

Bien choisir ses mots clés

Ensuite il y’a les fameux mots/expressions clés. Il faut choisir les bons mots clés pour le titre, la meta-description, l’url, le contenu, les descriptions des images… des articles que l’on rédige. Pour trouver des mots clés intéressants c’est dans un premier une question de logique :

  • On se doute bien que les internautes vont avoir tendance à privilégier cette recherche : Comment faire connaître son blog.
  • Plutôt que celle-ci : De quelle manière pourrais-je développer favorablement le nombre de visiteurs sur mon blog

Mais forcément, on ne peut pas penser à toutes les expressions clés intéressantes à cibler. Et ce n’est pas simple non plus de deviner quelle expression est un peu plus recherchée qu’une autre. Pour s’aider dans la recherche de mots clés il existe pas mal d’outils, le plus connu est le planificateur de mots clés de Google adwords. C’est un outil gratuit qui permet d’avoir une vague estimation du nombre de fois qu’est recherché un mot ou une expression clé chaque mois.

C’est un outil très facile à utiliser. Dans un premier temps il suffit d’inscrire nos différentes idées de mots clés séparés par des virgules :

Idées de mots clés qui peuvent potentiellement attirer du trafic

Puis ensuite lancer la recherche pour avoir une estimation du nombre de recherches mensuelles. Sans oublier de filtrer par langue et par pays :

Estimation du nombre de recherches mensuelles

Cela nous donne donc une estimation un peu vague du nombre de recherches mensuelles. Ainsi qu’un indice de concurrence. Google Adwords reste un outil gratuit, si on veut obtenir des idées de mots clés, des précisions sur le nombre de recherche, sur la concurrence, etc… il vaut mieux se tourner vers un outil payant, tel que SEO Cockpit par exemple. Mais il existe de nombreux autres outils pour trouver des mots clés intéressants.

Pour faire connaître son blog il est intéressant forcément de cibler des requêtes qui génèrent beaucoup de recherches. Mais il ne faut pas non oublier que plus une requête est recherchée, plus nombreux sont les sites qui essayent de se positionner dessus. C’est pour cette raison qu’il faut également parfois se contenter de cibler des requêtes un peu moins fréquentes, mais beaucoup moins concurrentielles. Sachant qu’en plus elles permettent généralement d’obtenir des visiteurs plus ciblés.

Vérifier la hiérarchie des titres

Là ça devient un peut technique, mais c’est simple à comprendre. La page d’un site, un article de blog, va généralement contenir plusieurs titres. Et il est important de hiérarchiser ces titres dans un ordre logique.

Le plus important c’est déjà de s’assurer que les articles d’un blog ont un seule et unique titre principal, les titres principaux sont encadrés par des balises « H1 ». Et ensuite dans le corps de l’article on retrouve les sous-titres (h2, h3, h4, h5 et h6). On peut avoir plusieurs sous-titres « h2 » dans un même article, mais il fortement recommandé de n’avoir qu’un seul « H1 » par page. Tout simplement par ce que chaque page est censé traiter qu’un seul sujet principal. L’objectif est de faire en sorte que tous les titres aient vraiment un ordre logique. Par exemple :

  • h1 : Titre principal de l’article.
    • h2 : Première partie de l’article.
    • h2 : Deuxième partie de l’article.
      • h3 : Première partie de la deuxième partie de l’article.
      • h3 : Deuxième partie de la deuxième partie de l’article.
    • h2 : Troisième partie de l’article.

Pour que ce soit simple pour tout le monde, j’ai trouvé un outil qui permet d’analyser les pages d’un site une par une pour savoir si celles-ci ont une bonne hiérarchie en ce qui concerne les titres. C’est un outil proposé par le site WebRankInfo, un site spécialisé dans le SEO, disponible ici. Sur cette page il vous suffit de copier/coller l’adresse de vos articles et de lancer l’analyse. Et vous verrez ensuite si les titres de vos articles sont dans un ordre logique ou pas, et si il y a qu’un seul ou plusieurs h1. Je vous recommande vraiment de tester cet outil, moi même j’ai été (désagréablement) surpris des résultats en ce qui concerne Jeweb et cela m’a permis de me rendre compte que j’ai encore du boulot à ce niveau là.

Soigner au mieux la mise en forme des articles

Pour améliorer le référencement de son blog la mise en forme à également son importance. Mettre les phrases importantes en valeur, en utilisant des caractères en gras ou en italique, utiliser des listes à puce ou numérotées, quelques couleurs pourquoi pas, les citations, etc… Comme les internautes, google apprécie généralement les articles que l’on s’est donné du mal à rédiger. Alors je pense également qu’il apprécie lorsque l’on se donne aussi la peine de faire une « belle » mise en forme, ne serait-ce que pour rendre l’article plus facile/agréable à lire.

Les illustrations ont aussi un rôle important dans le référencement. Personnellement j’utilise toujours une illustration dans l’entête de chaque article que je publie. Et j’essaye également d’en ajouter ci et là dans le contenu quand cela peut être utile pour les internautes. Il ne faut pas oublier que Google est également un moteur de recherche d’images, et donc chaque illustration peut attirer des visiteurs supplémentaires. Quand cela est possible, je préfère utiliser des captures d’écrans pour illustrer mes articles. Car celles-ci peuvent apporter des informations supplémentaires – ou éclaircir certains points – et de plus cela me permet d’utiliser des illustrations uniques, plutôt que des images libres de droit qui sont déjà présentes dans de nombreux articles sur le web (et ça google le sait aussi). Sans oublier de toujours renseigner la description des images.

Publier davantage… ou simplement faire des mises à jour

Comme je le disais au début de cet article il faut publier toujours plus… ou peut-être pas :

Le trafic augmente grâce à de simples mises à jour

La capture d’écran ci-dessus représente le trafic d’un autre de mes sites ( http://annuaire.empocher.net ). Comme vous pouvez le voir, le trafic de ce site n’a jamais cessé d’augmenter. Il a même dépassé les 42 000 visiteurs en septembre. Et pourtant, à ses début durant l’été 2016 ce site contenait déjà 85 pages et aujourd’hui il en compte une centaine. En plus de 2 ans je n’ai publié qu’une quinzaine de pages. Ce n’est rien du tout.

Depuis sa mise en ligne, je n’ai consacré que très peu de temps chaque mois à ce site, peut-être 1 à 5h par mois. Je me suis contenté du stricte minimum : Supprimer 40 mots par ici, ajouter 80 mots là et là bas, changer quelques titres, publier très peu de nouvelles pages, aucune création de liens, aucune publicité… Bref, je n’ai pas développé ce site plus que ça, j’ai simplement mis à jour des contenus déjà présents. Et grâce à ces petites mises à jour régulières le référencement naturel de ce site ne cesse de progresser.

Là il s’agit d’un annuaire, mais on peut utiliser la même méthode pour améliorer le référencement de son blog. Si on possède un blog contenant déjà plusieurs dizaines d’articles il n’est pas difficile de trouver des mises à jours à faire. On a forcément quelques articles que l’on pourrait compléter, rendre quelques titres plus accrocheurs, supprimer quelques liens brisés, rajouter quelques images… Il n’est pas obligatoire de faire de très grosses mises à jours, on peut se contenter d’en faire des petites régulièrement.

Ainsi, on montre à Google que notre blog est bel et bien actif, même si on n’a pas le temps de publier des nouveaux articles. Et en plus cela permet de donner une seconde chance à des articles qui n’ont peut-être pas un bon référencement.

Se mettre en avant dans les moteurs de recherche

Bons Titres Vs Mauvais Titres

Ci-dessus, en vert on peut voir des éléments de titres accrocheurs. Et en rouge des titres qui se ressemblent tous.

En clair, dans les moteurs de recherche il y a deux catégories de résultats : ceux qui attirent l’attention et les clics, et ceux qui ne les attirent pas. Je pense qu’il est très important d’essayer de se mettre en valeur dans les résultats de recherche et ainsi essayer d’augmenter ce qu’on appel le CTR (nombre de clics par rapport au nombre d’impressions). Je suis convaincu qu’un titre plus accrocheur permet de grappiller quelques places supplémentaires dans les résultats. D’ailleurs, on sait déjà que Google connait notre CTR pour chaque requête, celui-ci est visible dans la search console.

Et de toute façon, si jamais le CTR n’influence pas le référencement naturel cela permet au moins de gagner quelques visiteurs supplémentaires.

Pour se mettre en valeur dans les résultats de recherche on peut s’intéresser à différentes solutions :

  • Rédiger un titre accrocheur. Un titre comprenant par exemple des mots comme : meilleur, indispensable, incroyable, etc… Les titres qui contiennent des chiffres sont très bons également, comme les fameux « 20 astuces pour… »
  • Rédiger une description accrocheuse également. Pareil que pour le titre, celle-ci doit donner envie aux internautes d’aller plus loin.
  • La date de publication à également son importance. Comme beaucoup de gens, je sais que j’ai tendance à consulter des articles publiés récemment. Donc si on veut donner une seconde chance à un ancien article, on peut par exemple le mettre à jour en profondeur et le republier sur notre blog (sans oublier de faire une redirection 301 entre l’ancienne url et la nouvelle si celle-ci change).

Il existe d’autres astuces encore pour se différencier des résultats classiques dans les moteurs de recherche. Qu’on appel « rich snippets » ou « extraits enrichis ». On en voit beaucoup quand on recherche par exemple des recettes de cuisine :

Exemple de "rich snippets" utilisés pour le référencement naturel

Ces extraits enrichis permettent d’ajouter des informations supplémentaires (notes des visiteurs, auteur, images, temps, calories, etc…) et en même temps de se différencier des résultats « classiques ».

Moi par exemple j’utilise parfois un système de notation sur certains de mes blogs. J’en ai d’ailleurs utilisé un pendant quelques temps sur Jeweb, cela me permettait d’afficher les notes des lecteurs dans les résultats de recherche. Ça ressemblait à ceci :

Afficher les notes des lecteurs dans les résultats de recherche

C’est assez efficace pour attirer encore un peu plus l’attention des internautes. En revanche le problème que l’on peut rencontrer lorsque l’on a un blog relativement petit et avec une audience assez faible (donc peu de votes) c’est que des petits malins peuvent s’amuser à mettre la plus mauvaise note sur chaque page du blog (oui, même jusqu’aux mentions légales…). Mais dans certaines thématiques je continue toujours d’utiliser ce système sans rencontrer de problème, grâce à un plugin gratuit sur WordPress appelé KK Star Ratings :

KK Star Ratings Plugin WordPress

Sur WordPress, utiliser le plugin Yoast SEO

Dans les résultats de recherche ce n’est pas vraiment le titre de nos articles qui sont repris par Google, mais plutôt la balise « meta-title ». Ainsi que la balise « meta-description ». Si vous avez créé votre blog à l’aide de WordPress il faudra utiliser un plugin pour pouvoir renseigner ces deux balises meta. Le plugin généralement utilisé est Yoast SEO, que l’on peut installer et utiliser gratuitement.

Optimiser son référencement naturel avec le plugin Yoast SEO

Ce plugin ne nous permet pas seulement de renseigner le title et la meta-description de nos articles. Il nous permet également de générer un sitemap, d’effectuer certaines redirections, de demander à ce que certaines catégories/pages de notre blog ne soient pas indexées, et plus encore… N’hésitez pas à consulter l’un des nombreux guide sur l’installation et le paramétrage du plugin Yoast SEO disponibles en ligne.

Consacrer du temps à l’amélioration de l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur à impact direct et indirect sur le référencement naturel. Par exemple, lorsque les visiteurs trouvent notre blog dans les résultats de recherche, mais qu’ils font machine arrière presque instantanément (à cause du temps de chargement, de trop nombreuses publicités, d’un design trop agressif ou trop vieux, un manque d’informations, etc…) Google le sait et cela à un impact négatif sur notre référencement. Autre exemple, si notre blog est repoussant à cause des différentes raisons citées ci-dessus celui-ci ne sera pas recommandé par ses lecteurs. On sait également que Google pénalise certains sites sur des critères liés à l’expérience utilisateur, comme par exemple un temps de chargement trop long ou des publicités trop nombreuses.

Les raisons de s’intéresser à l’expérience utilisateur sont nombreuses. Il faut donc prendre soin au mieux possible de toutes les facettes de son blog : design, structure, vitesse de chargement, design sur mobile, publicité, contenu… en bref, tout ce qui peut avoir un impact positif ou négatif sur l’expérience des visiteurs. Le but n’est pas forcément de créer une oeuvre d’art ou une formule 1, mais simplement un blog agréable et facile à consulter.

En ce qui concerne le temps de chargement, si vous utilisez WordPress pour gérer votre blog je vous recommande le plugin payant WP Rocket. Celui-ci à largement fait ses preuves et permet d’optimiser considérablement le temps de chargement des sites WordPress. Il existe également de nombreux plugins gratuits de mise en cache, d’optimisation d’image, etc… Pour plus d’informations vous pouvez consulter mon autre article : Comment réduire le temps de chargement d’un site WordPress.

Optimiser chaque page de son blog

Un site web, un blog, peut voir son référencement pénaliser par des pages au contenu jugé trop pauvre/inutile par Google. On en revient un peu à ce que je disais au début de cet article : il faut rédiger des articles complets. Il faut essayer de rendre chaque page réellement utile aux yeux des internautes et de Google. Chaque page doit proposer du contenu unique et relativement développé.

Lorsque l’on créé un blog avec WordPress par exemple et que l’on publie quelques articles sur celui-ci, ces même articles sont présents à la fois sur la page blog, les étiquettes, les catégories, les archives par date, les archives par format et les archives par auteur…

On se retrouve donc avec tout un tas de pages avec un contenu qui n’apporte pas vraiment de valeur et en grande partie (voir totalement) dupliqué. Celui-ci est constitué généralement que d’extraits d’articles déjà présentés sur plusieurs autres pages. Et là, il faut se demander : est-ce réellement pertinent pour le lecteur ? 

Dans mon cas, mes articles sont visibles sur la page blog et dans les catégories. Je ne publie pas des dizaines d’articles par mois, j’utilise un ou deux formats d’articles, et je suis généralement le seul auteur sur mes blogs. Donc en ce qui me concerne les archives ne me sont d’aucune utilité, pareil pour les visiteurs et pour Google. Alors j’évite de les faire indexer par les moteurs de recherche, voir même je les désactive complètement. Pour ça j’utilise le plugin WordPress Yoast SEO :

Désactiver les archives avec Yoast SEO

Et je vous recommande de faire la même chose si votre cas est similaire au miens.

Il vaut mieux également ne pas abuser des étiquettes et des catégories, à moins que l’on a un blog contenant plusieurs dizaines voir centaines d’articles. Je pense qu’il faut utiliser ces outils avec parcimonie pour éviter de créer trop de pages au contenu très pauvre et risquer une pénalité de la part de Google. Le nombre d’étiquettes et de catégories doit être proportionnel au nombre d’articles.

Si jamais certaines catégories ne comptes que 1 ou 2 articles autant demander aux moteurs de recherche de ne pas les indexer. Il peut être judicieux également d’ajouter un peu de contenu dans les catégories histoire de les optimiser un peu. C’est d’ailleurs ce que j’ai fais sur les différentes catégories du blog de Jeweb.

Améliorer le référencement de son blog grâce au netlinking

Aux yeux de Google, si un site reçoit de nombreux liens de la part d’autres sites, alors c’est qu’il propose – théoriquement – du contenu, des produits ou des services de qualité. Le Netlinking est donc un critère très important dans le SEO. Cependant, au fil des années de nombreux sites ont abusés des liens pour améliorer leur référencement naturel. Alors Google est devenu petit à petit beaucoup plus exigent en ce qui concerne le netlinking.

En effet aujourd’hui on ne peut pas se contenter de spammer l’adresse de son blog sur les forums, les annuaires, les commentaires d’articles et les échanges de liens massifs. Cela fonctionnait à une époque, mais plus maintenant… ou alors on fini par se faire pénaliser par Google et on voit 90% du trafic s’envoler du jour au lendemain.

Pour avoir des « bons liens », la meilleur façon est de les attirer. Il faut donc encore une fois se concentrer sur le développement de son blog et la création de son contenu. Il faut essayer de faire de son blog une référence pour une partie de son audience, et dans ce cas les liens se créeront d’eux même au fil du temps.

Pour accélérer le processus on peut également rédiger quelques articles invités sur des blogs de même thématique ou très proche. Ces articles doivent être rédigés avec soin, comme si l’on rédigeait pour sa propre audience. Ainsi l’article en question obtiendra potentiellement un bon référencement et aura une durée de vie plus longue. Ce qui permet d’obtenir un lien dans un article de qualité, et visité régulièrement sur la durée.

Comme je l’ai dis plus haut, on ne peut plus se contenter de spammer le lien de son blog partout comme un bourrin. Mais rien ne nous empêche de déposer parfois un commentaire pertinent sur des articles en plaçant un lien, d’intervenir sur les forums pour répondre à des questions, de référencer son blog dans quelques annuaires thématiques vraiment utiles ainsi que de faire quelques liens réciproques avec d’autres blogueurs partenaires. Mais il faut le faire avec parcimonie et ne pas voir ça comme une manière de manipuler Google, mais plutôt comme un moyen de se faire connaître auprès des internautes et voir l’amélioration du référencement comme un bonus secondaire.

Patienter

Un bon référencement naturel prend du temps à arriver. Il faut du temps pour progresser dans les résultats de recherche, du temps pour qu’un blog gagne en « autorité » et soit de mieux en mieux vu par Google. Personnellement, lorsque je commence un blog, que je publie des articles, que j’effectue des mises à jours, etc… je m’attends à ce que plusieurs mois passent avant que je puisse en tirer des résultats positifs.

En attendant d’obtenir un bon référencement il faut continuer d’alimenter son site. Certains articles très complets, dans lesquels on a investit des heures et des heures de travail n’obtiendront peut-être jamais une bonne position sur la/les requêtes ciblées. Mais ce n’est pas une perte de temps pour autant, il faut voir chaque article comme une pierre que l’on ajoute à l’édifice. Chaque article fait grandir le blog et permet de gagner (entre-autres) petit à petit de l’autorité aux yeux de Google, et permet ainsi de faire progresser le référencement global.

Pour aller plus loin…

Améliorer le référencement de son blog n’est pas une mince à faire. Cela nécessite souvent beaucoup de travail et il y a beaucoup de choses à savoir sur le sujet. Comme je l’ai dis plus haut : Google se base sur plus de 200 critères pour classer les sites dans les résultats de recherche. Il existe donc de nombreuses techniques pour bien référencer son blog, ainsi que de nombreuses erreurs à éviter. En ce qui concerne le référencement naturel il est important de se former et de s’informer régulièrement. Et pour ça je vous recommander de lire des blogs sur le sujet, ou des livres pour gagner du temps :

Réussir son référencement web - Edition 2018-2019: Stratégies et techniques SEO
8 Commentaires
Réussir son référencement web - Edition 2018-2019: Stratégies et techniques SEO
Il s’agit probablement du livre le plus complet sur le SEO. Écrit par Olivier Andrieu, un expert du référencement naturel en France, cet ouvrage nous apprend tout ce qu’il y a à savoir sur le SEO. En lisant ce livre on apprend les bases du référencement naturel, ainsi que les différentes manières pour optimiser son référencement selon les critères in page et off page.

Optimiser son référencement WordPress: Référencement naturel (SEO)
2 Commentaires
Optimiser son référencement WordPress: Référencement naturel (SEO)
Au travers de ce livre l’auteur – Daniel Roch – nous apprend les bases du référencement naturel, ainsi que des techniques plus avancés tel que le concept du silo. Comme son nom l’indique, ce livre intéressera plus particulièrement les utilisateurs de WordPress. En effet on y apprend les bonnes pratiques en ce qui concerne les réglages, les extensions de référencement, la sécurité, les thèmes, etc… pour optimiser le référencement web des sites WordPress.

Techniques de référencement web: Audit et suivi SEO. Préface d'Olivier Andrieu
1 Commentaires
Techniques de référencement web: Audit et suivi SEO. Préface d'Olivier Andrieu
Cet ouvrage de plus de 500 page nous présente des solutions d’optimisations du référencement plus techniques que la plus part des livres de cette thématique. En effet, ce livre se présente comme un, je cite : « véritable manuel de programmation pour référenceur ». On y apprend comment créer un sitemap XML ainsi qu’un fichier robot.txt, on en découvre davantage sur rôle et l’impact du HTTPS, on y parle également de PHP, et tellement plus encore… Je ne pense pas que ce livre soit destiné aux débutants, mais plutôt aux personnes qui ont déjà de bonnes bases de connaissance en ce qui concerne le SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.